CONVOYAGE 3 REACTEURS POINTE A PITRE / NEW YORK JFK, 15 AVRIL 1979

par Patrick DESCOINS
EQUIPAGE :
PCB CNE DESCOINS

PIL    LTT TAVERNIER

MEC  ADC LUKEC

NAV   COL TIXIER
Lors d’une mission «classique DIRCEN», au cours du tour de visite extérieure de l’avion le mécanicien navigant découvre une fissure dans l'entrée d’air du réacteur 2.
Nous avions pour assister ces missions un technicien UTA en charge du parfait état de l’avion pour ces vols un peu «limites» !
Après de nombreux contacts avec l’Esterel, le COTAM, la DIRCEN, la technique UTA et avoir examiné toutes les possibilités, le changement de réacteur était la seule solution vu l’état et le niveau de réparation nécessaires.
Le changement de réacteur sur place posait beaucoup de problèmes de tout ordre, apport du réacteur, immobilisation de l’avion, personnel etc.

La décision du convoyage 3 réacteurs est donc retenue.

Ou?

La compagnie de transport de fret SEABORD WORLD AIRLINES se trouve être seule capable d’effectuer ce changement de réacteur puisque exploitant des DC8 du même type.
Les ateliers de maintenance compétents pour cette opération se trouvent sur l’aéroport de NEW YORK (JFK).
Le convoyage 3 réacteurs était une procédure qui nécessitait une préparation très exigeante sous plusieurs aspects.
Il se trouve que quelques mois auparavant j’avais obtenu lors d’une séance de qualification au simulateur la qualification «qualifié convoyage 3 réacteurs». Voir ci-contre la photo de ma carte verte.
L’avion est donc déchargé de sa cargaison très spéciale (il revenait de MURUROA/ HAO).
Nous étions sur le territoire Français, ni Guayaquil ni Acapulco, nos terrains de «dégagement» en cas de problème. Que serions-nous devenus avec ce type de cargaison sur ces aéroports?

DDécision prise, il faut y aller!

Regardez une carte, le trajet POINTE A PITRE NEW YORK traverse le fameux triangle des Bermudes !! Ça met du piment dans l’affaire!! Néanmoins cela ne me fait ni chaud ni froid!!
Une fois vidé de sa cargaison l’avion est préparé techniquement.
Reste à préparer le vol. Choisir la route,(un triréacteur devient un biréacteur en cas de panne etc.), permet de revoir la réglementation.
La route est choisie, les calculs faits avec les mille-airs 3 réacteurs et le plan de vol ATC déposé.
Sur le plan de vol ATC est portée la mention FERRY 3 ENGINES.

Le 15 Avril 1979 nous décollons donc vers NEW YORK, je pilote puisque je suis qualifié pour ce type de vol.
Vol sans encombre dans mes souvenirs. En approche sur JFK le contrôleur ATC nous demande si nous avons besoin d’aide car il a le plan de vol ATC et la mention 3GTR spécifiée.
L’approche se passe normalement suivant les procédures 3GTR.
En arrivant en visuel de la piste nous voyons déployés sur les côtés de la piste des moyens SSIS positionnés…en cas de …
La suite de la mission se passe sans encombre, retour à PTP puis LE BOURGET.

Belle mise en application d’une qualification fraîchement acquise.

Notez bien qu'une des manettes de gaz n'est pas alignée !